prudhomme_1_article.jpg

Par les routes,

de sylvain prudhomme

      Deux amis se retrouvent par hasard, des années après avoir sillonné l'Europe en auto-stop. Ces retrouvailles interrogent la force de l’amitié et du désir, sondent le vertige éprouvé au moment de prendre la route. 

      À l’approche de ses 40 ans, Sacha quitte Paris pour V., une petite ville du sud-est de la France. Il ressent le besoin de revenir à l’essentiel, de retrouver ce calme qui lui permettra d’écrire. Il ne s’attendait pas à recroiser la route d'un vieil ami avec lequel les liens ont été rompus sans que l’on sache exactement pourquoi. Dans leur jeunesse, lui et « l’autostoppeur », comme il l'appelle, ont sillonné l’Europe, passant d’une voiture à l’autre, se grisant de ces rencontres aussi intenses que fugaces. 

 

À la croisée des chemins

 

Si Sacha ne part plus sur les routes comme avant, son ami lui, n’a rien perdu de son goût pour l’imprévu et le voyage. Il quitte fréquemment ses petits boulots, Marie sa compagne et leur fils Agustin (et non Augustin). Des cartes postales envoyées depuis les villages français où il s’arrête viennent rythmer le quotidien du foyer et tissent un rempart contre l’absence. 

À mesure que Sacha se rapproche de ce trio familial vibrant de vie et de liberté, « l’autostoppeur » s’en détache doucement, sans faire de bruit, et laisse la mélancolie s'installer. 

Sylvain Prudhomme explore dans ce huitième très beau roman les frontières entre amitié, désir et admiration. 

Ce texte doux et un peu nostalgique vous donnera envie de lâcher votre téléphone, de partir à la rencontre de ces inconnus qu’un petit quelque chose a fait s’arrêter sur le bas côté à la vue de votre pouce levé. 

 

Prix Femina 2019

Prix Landerneau des lecteurs 2019

Par les routes, de Sylvain Prudhomme.

Collection L’arbalète/Editions Gallimard.

En librairie le 22 août 2019.

> RETOUR